Jean-Christophe GAYOT

Jean-Christophe Gayot : hautbois, direction

Charleville Mézières place de la gare… juillet 1960. C’est au cours d’un concert de « la Philhar » locale, entendu au kiosque à musique immortalisé par le poème « à la musique »
d’Arthur Rimbaud, que Jean-Christophe Gayot, découvre à 10 ans, un instrument : le hautbois, qui sera à l’origine de sa vocation de musicien.
Dès sa sortie du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, où il obtient en 1971 les Prix de Hautbois et de Musique de Chambre, il est choisi comme hautbois solo de l’Orchestre Mondial des Jeunesses Musicales par le grand Maestro tchèque Karel Ancerl, qui l’invite pour trois semaines de répétitions et concerts en Belgique et en Italie, avec le « Sacre du Printemps » de Stravinsky.
Cette rencontre déterminante le conduit à se perfectionner auprès des grands solistes de l’Opéra de Paris : Pierre Pierlot avec lequel il jouera en soliste, Gaston Maugras et le bassoniste Maurice Allard.
En 1977 il entre à l’Orchestre Philharmonique de Radio France et obtient le 1er Prix au Concours International d’Exécution Musicale de Genève ainsi que le Prix Ernest Ansermet : volonté posthume du grand Chef d’orchestre Vaudois de distinguer un lauréat, pour la qualité de l’interprétation d’une œuvre contemporaine de musique française, en l’occurrence, la Sonate pour hautbois et piano de Henri Dutilleux.
Avec l’orchestre Philharmonique de Radio France sous la Direction de Hubert Soudant il a donné une interprétation du concerto de Bohuslav Matinu, remarquablement saluée par la critique.
Nommé par le compositeur Gilbert Amy en 1984, professeur au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon, il y enseignera jusqu’en 1999.
Les trois décennies passées au sein de l’Orchestre Philharmonique, lui ont permis de jouer sous la direction d’éminents chefs. Citons : Karel Ancerl, Raphaël Frübek de Burgos, Kirill Kondrachine, Pierre Boulez, Zubin Metha, Myun Wun Chung, Esa-Pekka Salonen, Valéry Gergiev, Gustavo Dudamel, et bien sûr Marek Janowski, qui l'a initié et encouragé à la direction d’orchestre.
En 2010 il quitte l’Orchestre Philharmonique de Radio France tout en continuant à enseigner.
Chaque octobre depuis plus de vingt ans, il réunit en Touraine à Loches et Beaulieu-lès-Loches lors du festival de musique de chambre « Sonates d’Automne » qu’il a créé, des compositeurs contemporains (Henri Dutilleux, Gilbert Amy...) et d’éminents solistes et concertistes pour la diffusion des grandes œuvres de la musique de chambre.
En mai 2014 il est invité à faire partie du jury de hautbois, dans le cadre du 66 ème Concours International du Printemps de Prague.